1. Organisation des études

L’organisation des études à l’Institut Supérieur de Management et des Sciences Appliquées est centrée sur le modèle général des écoles d’ingénieurs, avec adaptation au système LMD :

  • Découpage du calendrier académique en dix semestres indépendants, ainsi que la maîtrise de ce calendrier, permettent aux étudiants d’allier leurs études sur le campus et les stages d’entreprise chaque fin d’année.
  • La systématisation des objectifs et l’évaluabilité des résultats, semestre par semestre, année par année. Les enseignements sont découpés en unités d’enseignements, pouvant comprendre plusieurs éléments constitutifs dans l’ensemble des disciplines ou compétences souhaitées pour les étudiants. L’organisation semestrielle permet de mettre en œuvre cet objectif.
  • La professionnalisation des enseignements, nécessaire pour un parcours professionnel. A partir de la troisième année, dans les trente crédits capitalisables chaque semestre, une bonne partie est offerte sous formes de travaux pratiques et de projets d’application.
  • Un dosage des contenus pédagogiques, alliant des activités théoriques pour la maîtrise des concepts et leurs fondements, des activités pratiques pour l’expérimentation, l’application à des projets concrets et complets. Mais aussi des activités d’insertion professionnelle, de gestion de carrière et d’ouverture, chaque semestre.
  • Le système LMD

Les étudiants sont soumis à 450 heures de cours en présentiel par semestre contenant les cours magistraux, les travaux dirigés, les travaux pratiques et les projets tutorés. Les cours en présentiel sont à compléter par au moins cinq fois plus de temps en travail personnel étudiant, sous forme de devoirs proposés par les enseignants ou de travaux de recherche initiés par les étudiants eux-mêmes, individuellement ou en petits groupes.

Les deux premières années sont des années de tronc commun, préparant les étudiants aux études et à la carrière professionnelle.

  • Progression thématique

La première année est une année d’acclimatation au système universitaire en général. On privilégie donc les activités d’autonomisation, de réflexion et le travail personnel. Une chose importante est que l’étudiant sache pourquoi il est soumis à telle ou telle UE, afin de développer sa motivation et sa capacité à travailler et à explorer le monde, pour s’approprier dès la première année sa formation et son orientation.

La deuxième année est une année d’orientation. Les différents enseignements proposés doivent permettre à l’étudiant de connaître son potentiel, afin de pouvoir choisir son parcours en troisième année parmi ceux que la filière propose. Au moins subtilement, les performances et les motivations de chacun doivent permettre de faire éclore les vocations.

A partir de la troisième année les étudiants sont soumis aux fondamentaux et à la pratique du métier qu’ils auront choisi. Ils doivent avoir un savoir-faire dans un domaine et doivent pouvoir « se vendre ». On intègre donc des enseignements d’insertion professionnelle, de gestion de carrière et d’activité professionnelles.

  • Régime des examens

Le régime des examens et les évaluations dépendent des unités d’enseignement. En règle générale :

  • Les unités d’enseignement théoriques (fondamentales et transversales) font l’objet d’un contrôle continu de connaissances valant 30 % de l’évaluation finale, et d’un examen écrit en fin de semestre valant 70 % de l’évaluation finale.
  • Les unités d’enseignement mixtes (théorie et pratique) font l’objet d’un contrôle continu de connaissances pour 30 %, d’une évaluation pratique pour 20 % et d’un examen écrit en fin de semestre pour 50 %.
  • Les unités d’enseignement pratiques font l’objet d’un contrôle continu de connaissances pour 30 %, et d’une évaluation pratique à la fin du cours, pour 70 %.
  • Les projets font l’objet d’une présentation orale et d’un rapport écrit évalués pour 50 % chacun.
  • L’étudiant effectuera un stage et rédigera un rapport sanctionnant la fin de la formation. Ce rapport sera présenté publiquement devant un jury mixte, alliant professionnels et académiciens.

Les crédits associés à une unité d’enseignement sont acquis si l’étudiant a obtenu une note d’au moins 12/20 pour cette unité d’enseignement. Lorsque l’étudiant n’a pas obtenu la note de 12/20, les crédits peuvent lui être accordés par compensation, s’il a une note supérieure ou égale à 8/20, s’il n’a aucune note inférieure à 8/20 dans le module de compensation et si la moyenne pondérée par les crédits respectifs de toutes ses notes dans le module de compensation est au moins de 12/20. Les unités d’enseignement fondamentales théoriques et pratiques de chaque semestre sont compensables entre elles, les unités d’enseignement transversales du même semestre sont compensables entre elles. Les projets et les stages ne sont pas compensables.

A l’issue de la session d’examen d’un semestre, une session de rattrapage (examen écrit seulement) est organisée, pour les unités d’enseignement théoriques et mixtes fondamentales, ainsi que les unités d’enseignement transversales. Tout étudiant n’ayant pas obtenu les crédits associés à une unité d’enseignement éligible est tenu d’y participer. Il n’est pas possible d’améliorer une note pour une unité d’enseignement déjà validée. L’obtention du diplôme est assujettie à l’obtention des 300 crédits proposés pour tout le cycle.

  • Les stages académiques pour tous

Les stages sont la clef de voûte des écoles de formation professionnelle. Ils permettent à l’étudiant de se familiariser avec le monde du travail tout en amorçant la construction d’un réseau relationnel, fort utile par la suite. Le stage est aussi considéré comme une période de formation au cours de laquelle il se professionnalise, met en pratique les connaissances acquises, et confronte son savoir-faire avec les exigences du monde professionnel. Les stages sont donc choisis en cohérence avec la formation suivie. Ils permettent de multiplier les expériences en entreprise et donc d’affiner son projet professionnel comme d’enrichir son CV.

L’Institut Supérieur de Management et des Sciences Appliquées assure la mise en stage de ses étudiants grâce à  un partenariat stratégique avec les entreprises des secteurs public, parapublic et privé.

  • Nos cycles de formation

LICENCE PROFESSIONNELLE

MASTER PROFESSIONNEL

DOCTORAT

  • Nos modes d’enseignement
  • Cours du jour
  • Cours du soir
  • Cours en ligne
  • Diplôme d’entrée

BAC, LICENCE ou équivalent

  1. Opportunité de bourses

Grace à nos partenariats avec des grandes universités étrangères

  1. Nos filières de formation
  2. Sciences de management ( spécialités)
  3. Gestion des ressources humaines
  4. Management des projets de développement durable
  5. Economie numérique et commerce international
  6. Marketing et action commerciale
  7. Entrepreneuriat
  • Santé (spécialités)
  • Science infirmière
  • Analyse médicale
  • Imagerie médicale
  • Pharmacie
  • Sages-femmes
  • Santé publique
  • Géomatique (spécialités)
  • Géodésie
  • Topographie et cadastre
  • Sig photogrammétrie
  • Aménagement du territoire
  • Géodésie et mine